Avoir un cerveau au boulot !

Découvrir le pouvoir de cet organe « stratégique »

En l’honneur de la semaine du cerveau, qui se tient dans la France entière, je vous propose de prendre le temps de vous poser la question de l’intérêt des neurosciences pour le management. Tout au long de la vie, nous avons conscience d’avoir un cœur, des poumons… dont nous connaissons l’anatomie et le fonctionnement général. Par contre, le cerveau est, dans la plupart des imaginaires, une boîte noire.

Détails

Promener son cerveau à bicyclette à travers le monde

Que se passe-t-il pour le cerveau du cycliste qui part faire le tour du monde en solitaire ? Elle venait d’avoir vingt-sept ans, trouvait le temps long, l’environnement trop étroit. Béatrice MAINE imagine alors de faire le tour du monde à vélo. Quelques années après, formée aux neurosciences, elle m’autorise à revisiter son aventure pour évoquer les transformations cognitives et émotionnelles associées à ce périple de trois ans.  

Détails

Nouveau cerveau pour nouvelle année !

Tous mes vœux pour cette nouvelle année. Avec des moments d’amour, de découvertes, de transformation et de tout ce que vous souhaitez. L’auteur de cette illustration du cerveau évoque le feu, le soleil, mais aussi le serpent – symbole de la médecine – et la mort – symbole de la renaissance – d’ailleurs, il y a aussi un petit poussin… mais en tout cas, ça phosphore !

Détails

Les vertus des projets agiles

Vivre le plaisir de l’apprentissage et du dépassement de soi

Au cours des dernières décennies, les projets ont transformé les modes de collaboration. Par essence transverses, ils ont confronté les rapports de force liés aux silos, obligeant l’organisation à inventer des comités inter-directions. Ils ont challengé les compétences relationnelles et obligé les techniciens à découvrir la négociation. Ces apprentissages ont parfois coûté cher à ceux qui ont cru que l’innovation collective était un sport aisé. Aujourd’hui, aboutissement de ces évolutions, les projets agiles sont en phase de généralisation. Porteurs d’une dynamique vertueuse, ils donnent des ailes à ceux qui les expérimentent.

Détails

Nouveau leadership et neurosciences

Une proposition de cohérence cognitive et émotionnelle pour les dirigeants

Le forum de DAVOS a établi une hiérarchie de qualités requises pour diriger en 2020. Il propose une cohérence cognitive et émotionnelle qui préfigure les profils des leaders transformateurs dont nous avons besoin pour construire un futur différent. Par le passé, la maîtrise de la performance économique et le contrôle qualité permettaient de garantir la pérennité des organisations, aujourd’hui, dans un monde en mutation, c’est un management collaboratif et agile, visant l’innovation disruptive en intelligence de situation, qui est la première compétence requise.

Détails

Activer ses talents vers de nouveaux univers

grâce à une meilleure connaissance du cerveau humain

Une nouvelle page s’écrit. Nous allons vers un futur en mutation. Les situations que nous avons à résoudre sont toujours plus complexes. Nos compétences sont challengées. Activer de nouveaux talents dans ce contexte demande un effort cognitif et émotionnel. Mais la nature est bien faite, ou plutôt, la science vient à notre secours. La connaissance du cerveau nous permet de mieux comprendre comment développer une plus grande agilité cognitive et émotionnelle.

Détails

Agile, vous avez dit agile ?

Acquérir un nouveau niveau d’agilité pour manager les ruptures

Gagner en agilité décisionnelle est un préalable à l’élaboration de stratégies disruptives. L’excès de confiance dont nous créditons nos processus mentaux est aujourd’hui démontré (salué par deux prix Nobel, un d’économie, un de psychologie). Dans un contexte de mutation, l’ignorance de notre ignorance sur les fonctionnements cognitifs, émotionnels et mimétiques n’est plus possible. La compréhension des impacts de nos compétences cérébrales sur nos décisions permet de mieux mesurer les cécités et les biais qu’elles produisent.

Détails

Mobiliser la mémoire du futur

Comment vision, ouverture perceptive et émotions sont liées

Qu’est-ce que la mémoire du futur ? C’est la mémoire qui nous projette dans l’avenir. Cette mémoire prospective a la particularité d’avoir besoin d’informations acquises dans le passé ou le présent – ce qui revient au même – afin qui nous puissions imaginer des hypothèses sur les futurs probables. Or, depuis de nombreuses années, le futur s’est contenté de progrès incrémentaux. La plupart d’entre nous n’a pas été formée à cet exercice dans un contexte de ruptures. Aujourd’hui, elles sont partout, ruptures économiques, technologiques, culturelles… Une nouvelle vigilance est de mise si nous ne voulons pas que nos émotions nous bouchent l’horizon.

Détails

L’émotion déclenche l’action !

Une ressource managériale sous-estimée

La plupart des managers oublient que « l’on ne peut pas ne pas avoir d’émotions » ! Et que celles-ci ont des vertus. La première d’entre elles étant de motiver l’action. Ce qui, pour un manager, tombe pile dans ses objectifs. Car, sauf erreur de ma part, sa responsabilité est d’organiser le mouvement des équipes vers un but.

Détails

Agile dedans, agile dehors

Les nouveaux enjeux du manager

« Agile dedans, agile dehors », le manager va devoir accomplir un nouveau pas de l’évolution cognitive ! Si nos ancêtres, les premiers sapiens, ont associé l’agilité corporelle du déplacement debout à la révolution cognitive de la parole articulée, le manager leader en devenir a besoin d’une agilité mentale accrue et d’une agilité collaborative inédite. Elles ne peuvent être possibles que grâce à une plus grande lucidité sur la complexité qui est en lui.

Détails

Deux en un ! Neurosciences et sociologie

Une pédagogie remarquable sur la connectivité cérébrale et le récit de l’aventure d’un pionnier.

L’erreur de Broca par HUGUES DUFFAU, Michel LAFON 2016

L’aventure d’un explorateur du cerveau. Il nous propose de mieux comprendre la connectique qui est au centre de notre intelligence. Il explore nos territoires cérébraux et explique les principes architecturaux qui créent les liens entre mémoire, expression, cognition, émotions…et qui font que chacun est différent. L’histoire d’une aventure humaine, qui est un modèle d’exigence et d’éthique. Profondément humain Hugues DUFFAU est un passionné au cœur des réseaux de notre cerveau et de notre société.

Détails

Redécouvrir l’ignorance

Un nouveau pas dans le « Connais-toi toi-même ».

De la confiance en soi à la redécouverte de son ignorance, un nouvel équilibre est à trouver. Yuval Noah HARARI dans son ouvrage « Sapiens, une brève histoire de l’humanité » introduit l’âge de la révolution scientifique (à partir de 1500) en ces termes : « La science moderne repose sur un choix déterminant : l’empressement à s’avouer ignorant. Elle postule que nous ne savons pas tout. Elle accepte que ce que nous croyons savoir pourrait bien se révéler faux avec l’acquisition de nouvelles connaissances ». Cinq cent ans après la révolution scientifique, certains travaux en neurosciences et en psychologie cognitive rappellent que ce principe est toujours d’actualité, ils nous invitent à redécouvrir l’ignorance.

Détails

Tous pionniers

Inventer le futur du management et de la pédagogie

Beaucoup s’interrogent sur les évolutions du management et de la pédagogie. Nombreux sont ceux qui sont « dans le bleu » en ce qui concerne les pratiques futures. Le déploiement digital renforce la conviction qu’elles seront disruptives. Nos cerveaux, principalement formés à intégrer des référentiels conçus dans le passé, se sont habitués à répéter et à améliorer des fonctionnements connus. Ils sont un peu démunis (donc nous avec) devant cette page blanche. Heureusement certains secteurs ont de l’avance, nous pouvons nous en inspirer.

Détails

2016, rumination ou ocytocine ?

Après une année de records de chaleur et d’horreur, je vous souhaite une année 2016 pleine de nouvelles solutions profitables pour l’humanité. Conscients de nos fragilités, de nos inquiétudes… et de l’influence des états d’âme sur notre vision du monde et donc sur nos décisions. Passons de la rumination improductive à la réflexion créative, allons chercher des ressourcements dans la bienveillance, l’amour et… l’ocytocine.

Détails

L’âge de la coopétition !

De René GIRARD à la COP 21

Associer « coopétition » au nom de René GIRARD peut étonner. Pourtant, René GIRARD est la personne qui donne les clés de la compréhension du défi qui est à l’œuvre quand nous sommes en même temps « concurrent et partenaire ». La COP 21 met l’humanité devant la responsabilité d’accepter l’autre dans sa différence tout en vivant une incontournable interdépendance. Les neurones miroirs confirment la théorie de René GIRARD en révélant les mécanismes cérébraux impliqués dans l’interaction relationnelle.

Détails

Émoi, stress et moi

Prendre conscience du pouvoir des émotions

Stress, émoi, envie, désir, peur, colère, tristesse…. Les médias et les réseaux sociaux sollicitent nos émotions. Réagissant aux situations spontanément, le corps et l’esprit s’agitent ! Tantôt anxieux, tantôt joyeux, parfois inquiets, parfois sereins, une diversité de sentiments nous habite. Un DRH fortement secoué par des syndicalistes, une inondation dramatique, une émission humoristique bien sympathique, une exposition sur l’hommage rendu par des artistes renommés à Picasso, stimulant inspirateur. Toutes sortes de sollicitations nous interpellent. Le cerveau ne s’arrête jamais, de nombreuses informations sont traitées de façon souvent inconsciente.

Détails

Savoir douter des apprentissages passés

Un défi émotionnel et cognitif pour l’intelligence

Dans une enquête, sur les nouvelles formes d’apprentissage proposées à de jeunes entrepreneurs, une notion apparaissait dont les résultats étaient présentés ainsi : « Les réponses des étudiants-managers confirment leurs craintes que les formules pédagogiques les plus inventives viennent remettre en question ou rendre obsolètes – voire inutiles ou erronées – certaines de leurs connaissances universitaires (notamment théoriques) accumulées au cours des quatre années précédentes. »(1). Cette petite phrase m’interpelle ! J’y vois un enjeu émotionnel et une méconnaissance cognitive ouvrant à une réflexion personnelle. Savoir douter des apprentissages passés, de ceux qui ont coûté cher en énergie, qui ont permis de satisfaire son système de récompense et d’obtenir une reconnaissance sociale est, en effet, un travail difficile.

Détails

Répéter le connu ou ouvrir d’autres horizons ?

La mémoire du futur, un rôle majeur dans la prise de décision

Dans le langage courant, la mémoire fait référence au passé. Or, elle n’est pas destinée qu’au rappel du passé, elle est aussi utilisée afin d’imaginer le futur. Nous nous projetons dans le futur grâce à notre mémoire. Aller chercher les enfants à l’école, planifier les vacances, sont des tâches qui nécessitent l’utilisation d’une mémoire du futur. Pour aller chercher les enfants à l’école, je dois calculer à quel moment arrêter mon travail et m’en souvenir au moment opportun. Pour planifier les vacances, il convient que j’organise à l’avance toutes sortes de tâches…. Dans le cerveau, la mémoire du passé et la mémoire du futur partagent les mêmes zones. Cela n’est pas dû au hasard, mais au fait que ce qui sert à imaginer le futur vient du passé.

Détails

Transformer l’avenir, un talent humain

Rénover les pratiques managériales, pédagogiques et collaboratives

Comment faisons-nous pour découvrir la réalité et explorer l’imaginaire ? Qu’est ce qui fait que ces deux notions soient dépendantes l’une de l’autre ? Qu’est-ce qui permet d’apprendre et d’inventer ? Comment s’épanouit le talent de l’artiste, de l’entrepreneur, de l’ingénieur, de l’architecte… ? Les neurosciences apportent des éclairages à toutes ces questions.

Détails

Cerveau connecté et créativité

Les génies montrent la voie du talent créatif pour tous

Apprendre à résister aux habitudes routinières, un défi pour le cerveau, une ressource « stratégique » pour les génies créatifs. Savoir imaginer une autre façon de réfléchir, opérer un mouvement vers l’inconnu, accepter de renoncer aux conforts acquis….le cerveau est capable de cet exploit…..pourtant la société et l’enseignement ont, pour l’instant, mal valorisé ce potentiel.

Détails

Un choix rationnel : contrôle ou confiance ?

Un pragmatisme cohérent avec les apports des neurosciences

L’évènement du mois de février est sans contexte le documentaire d’ARTE sur le bonheur au travail. De nombreux idéalistes l’attendaient. Pourtant ce documentaire montre que si les résultats sont au rendez-vous, le processus de désapprentissage/apprentissage qui est à mener n’est pas toujours un chemin parsemé de roses. L’engouement pour ce film sur les réseaux sociaux démontre, s’il en était besoin, que le bonheur au travail représente une aspiration forte pour de nombreuses personnes.

Détails

Cerveau et agilité coopérative

Un processus de d’apprentissage/désapprentissage

L’outil ne fait pas le geste, il l’inspire, les méthodes agiles ne sont pas magiques, il faut que les intervenants fassent le chemin de leur évolution cognitive-émotionnelle-mimétique. Dit autrement, qu’ils fassent évoluer leurs savoir-faire, savoir-être et savoir copier les autres. S’il existe aujourd’hui des « grenouilles agiles » ce n’est pas par hasard, elles sont le fruit d’une évolution professionnelle, de la maturation d’un environnement, d’un développement socio-psychologique…..toute une histoire dont les désapprentissages/apprentissages successifs ont jalonné les étapes.  

Détails

Du rire aux larmes

Tous, nous sommes Charlie


Après l’effarement et la sidération devant l’horreur de l’attentat, jaillissent les cris et les larmes du chagrin, puis le rire nous surprend à la vue des dessins et des textes des créateurs géniaux de Charles Hebdo. Les émotions nous submergent. La tristesse, la nostalgie n’ont pas fini de nous chambouler. Elles se confondent avec le rire suscité par ces artistes talentueux. Mal connue, car peu étudiée, il s’avère que la vertu thérapeutique du rire ne fait plus de doute.

Détails

Tous potentiellement prodigieux

L’implication, le plaisir, le partage, stimulent les talents humains

En guise de message de vœux pour l’année 2015, je ne résiste pas au plaisir de partager le flashmob, mis en ligne par France2, pour la promotion de l’émission « Les Prodiges ». D’où provient l’émergence du mystérieux talent que chacun est capable de déployer ? Comment s’ouvre à l’être, l’élan qui l’amène à s’exprimer au travers de l’art, du savoir, de la recherche ? Comment évolue cet élan qui s’épanouit dans la richesse des interactions humaines ?

Détails

Le devoir d’innovation de ceux qui aident les autres à changer

Transformer des connaissances en compétences

La Cité des sciences ouvre une exposition permanente LE C3RV34U, l’expo neuroludique,  avec trois thèmes : les grands principes du cerveau, le cerveau apprend, le cerveau en activité. Très pédagogique, cet espace est destiné à tous à partir de 12 ans. Stanislas DEHAENE fait l’introduction du catalogue : « Les modèles abstraits et désincarnés de la psychologie sont ainsi complétés par une image de plus en plus fine des mécanismes neuronaux qui les sous-tendent ». Par leurs aspects concrets, les démonstrations des neuroscientifiques sont faciles à mémoriser et leurs impacts relativement faciles à transmettre pour peu que l’on soit rigoureux.

Détails

L’OCDE interpelle sur l’importance du collaboratif

La relation au cœur de l’évolution des compétences

Comment transmettre un savoir collaboratif que l’on ne possède pas ? L’OCDE(1) interpelle sur l’insuffisance des d’échanges entre les enseignants et souligne le manque d’évolution des compétences que cela produit… Pourtant, dans les entreprises le collectif est devenu central. L’importance du relationnel devient une évidence pour l’apprenant solitaire. La richesse des perturbations cognitives et émotionnelles que la relation produit, challenge le sujet apprenant. L’obligeant ainsi à revoir ses automatismes et à expérimenter de nouvelles possibilités.  Voici cinq compétences particulièrement utiles pour la collaboration. Je vous invite à en évaluer la pertinence ainsi que votre niveau d’habileté dans ces domaines.

Détails

Challengeons nos cerveaux !

Cinq pistes pour apprendre à décider autrement

L’intelligence humaine fait la Une. Dans son dernier film Luc Besson propose une fantasmagorie spectaculaire sur l’intelligence humaine et son potentiel de développement. Si le cinéaste a besoin d’une drogue pour que son héroïne réalise d’incroyables exploits, l’être lambda peut, plus sobrement, tenter d’améliorer son intelligence et sa sensibilité en utilisant des moyens naturels. Au fil du temps, la philosophie, l’anthropologie,  la psychothérapie…le coaching se sont attelés à éclairer l’intelligence humaine. Depuis quelques années, les neurosciences apportent de nouvelles connaissances afin de démystifier le potentiel et les limites de ce formidable « outil » qu’est le cerveau humain.

Détails

De la prédiction à la réalisation

Pour le cerveau, le changement, c’est maintenant !

«Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent, et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chance qu’il y ait quoi que ce soit qui change. » Cette prédiction d’Henri LABORIT est aujourd’hui à l’ordre du jour.

Détails